Créer sa propre marque de vêtements : une aventure captivante

Pour toute personne passionnée par la mode et le graphisme, le fait de créer sa propre marque de vêtements sonne comme une douce promesse, permettant de concrétiser une vision et d’en vivre confortablement. Pour autant, les obstacles à surmonter paraissent trop souvent insurmontables, rendant ce rêve, de facto, inaccessible. Cela s’avère regrettable car, moyennant une préparation somme toute raisonnable, la création d’une marque s’avère facile, et ce d’autant plus en profitant des méthodes de communication modernes. L’aide de partenaires de confiance permet également de rendre la création plus aisée, en particulier lorsqu’il s’agit de l’impression et de la broderie des vêtements. Enfin, l’essor d’une marque procurera immensément de satisfaction à l’entrepreneur qui aura eu la volonté de se lancer.


Pour entrer plus dans le détail, concentrons-nous un instant sur la motivation qui découle d’un acte créateur, de A à Z. Tout commence le plus souvent par quelques croquis, et par le désir persistant de vouloir partager ses créations. Il s’agit alors de mettre en lien son concept avec la réalité des attentes du marché. Ce travail ne doit pas être pris comme une punition, mais comme le meilleur moyen pour définir la stratégie de sa marque et déterminer son cœur de cible. Ce « plan de bataille » permet ensuite de se positionner favorablement par rapport à la concurrence, notamment avec un nom et un logo qui marqueront les esprits, et aideront à accroître rapidement la notoriété de la marque. Le fait de voir se matérialiser ses idées est quelque chose qui amène une profonde et saine satisfaction. En outre, si l’aspect de la rentabilité est bien entendu crucial pour la pérennité d’une marque, il ne doit pas constituer l’unique source de motivation. Il convient de fabriquer des vêtements que l’on aimerait porter, et de prendre du plaisir en le faisant. Toute personne créative et productive possède donc en elle tous les éléments nécessaires pour lancer une marque qui rencontrera son public, et rencontrera le succès. Concernant l’aspect financier, l’une des principales règles d’or est celle qui consiste à multiplier les devis afin de faire un choix éclairé. De même, il ne faut pas oublier tous les coûts inhérents au projet, et notamment du marquage, de l’ensachage, etc. afin de trouver des fournisseurs fiables et compétitifs. Créer et déposer une marque implique enfin de devenir son propre patron, avec l’indépendance – souvent souhaitée – qui l’accompagne. Il s’agit donc également d’une motivation forte pour toutes les personnes qui veulent se lancer de nouveaux défis, et qui ont le goût d’entreprendre. Savoir s’appuyer sur les exemples réussis de ses prédécesseurs constitue également un facteur-clé de réussite, à condition de savoir ensuite s’en différencier suffisamment pour rendre son offre de vêtements singulière et attirante. Une fois de plus, il suffit pour convaincre d’organiser ses idées créatrices de manière à ce qu’elles répondent positivement aux attentes des prospects.


Voyons à présent de quelles manières les outils modernes de communication (en se mariant aux méthodes plus « traditionnelles ») facilitent grandement l’essor d’une marque de vêtements. Il existe une grande diversité de moyens permettant de faire connaître sa marque, d’où l’intérêt d’une stratégie marketing incluant l’aspect de la communication. Il faut créer une charte graphique et une « thématique » auxquelles les produits se rattacheront de façon cohérente. Du bouche-à-oreille en passant par l’e-mailing, sans oublier l’appui des réseaux sociaux et quelques blogs de renom, les canaux de communications les plus appropriés dépendront beaucoup de l’image que vous voudrez donner à votre marque. En tout état de cause, il conviendra de choisir vos prestataires avec soin, afin que la marque renvoie immédiatement à une impression de qualité. A titre d’exemple, utiliser une société spécialisée dans l’impression ou la broderie sur des vêtements « classiques » (à l’instar de Watermelon) permettra de développer aisément et à coût réduit des gammes de produits à la fois larges et visuellement attirantes. Si une e-boutique apparaît comme l’une des conditions sine qua non de la réussite, elle peut ne pas suffire, et impliquera de la part du créateur de l’engagement afin de vendre ses vêtements auprès de magasins physiques, de salons, voire de ventes à domicile. La communication présente en outre plusieurs points communs avec la création d’une marque, à savoir qu’elle permet beaucoup de créativité mais impose de la rigueur pour être véritablement efficace. Concrètement, un créateur peut par exemple utiliser des annonces publicitaires en les combinant à des « ambassadeurs », c’est-à-dire des personnes connues qui, par le simple fait de porter une marque, contribueront à ce que celle-ci gagne en reconnaissance. De nombreuses success story sont nées ainsi.


Outre la magie de l’acte créateur et l’aisance apportée par les outils de communication, l’un des éléments les plus agréables découlant du fait de lancer sa marque de vêtements provient de l’immense satisfaction liée à l’apparition d’une communauté. De fait, lorsqu’une marque a passé le cap délicat du lancement, et qu’elle rencontre sa clientèle – conformément au plan marketing élaboré au préalable – l’effet « boule de neige » lui permettra un développement rapide et exponentiel. L’image positive qu’elle aura acquise devra être maintenue de collection en collection, en veillant principalement à la qualité des produits, du service, et de la cohérence par rapport à sa (récente) histoire et au public visé. Au fur et à mesure que l’audience de la marque grandira, une véritable communauté se formera autour des valeurs qu’elle symbolise, et que son créateur a voulu lui donner. Il n’existe sans doute pas de plus belle gratitude que celle-ci, car elle prouve qu’une simple idée peut « déplacer des montagnes ». Les éléments précédents n’excluent pas une éventuelle diversification (vers de nouveaux marchés ou de nouvelles typologies de clientèles), mais la mode étant par définition en évolution perpétuelle, la personne ayant créé une marque devra prioritairement s’assurer de préserver ses fondamentaux. Cela étant posé, une communauté ne se fédérera qu’autour d’une marque au potentiel reconnu, s’appuyant donc sur de bons partenaires, tels que Watermelon, capables d’apporter un savoir-faire et une assistance, en particulier pour ce qui touche à la conception du produit en lui-même.


En conclusion, la création d’une marque de vêtements est une aventure qui, comme tous les défis, comporte son lot de dangers, mais aussi et surtout de joies lorsque les concepts deviennent réalité et que les consommateurs apportent leur aval en devenant d’abord acheteurs, puis fans. Si l’envie vous tente, n’oubliez pas enfin qu’une société doit se donner des objectifs réalistes (par rapport au marché considéré) et surtout croire dans leur atteinte. De fait, l’échec n’est pas d’avoir des ventes qui ne décollent pas, mais d’abandonner à la première difficulté. Enfin, prenez les obstacles pour ce qu’ils sont : des problèmes passagers qui n’ont rien d’insolvables, et qui au contraire, vous incite à être continuellement imaginatif et productif.


David Perrouse



Commander des vêtements personnalisés